Opération Marita 1941

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération Marita 1941

Message par Wolfgang C le Sam 6 Déc - 21:01

Aujourd'hui fut un bon moment . en effet nous avons joué un scénario couvrant un épisode de l'invasion de la Grèce par les forces du Reich . Un bref rappel historique nous aidera a avoir une vue d'ensemble d'une période souvent méconnue du conflit ...

La campagne de Grèce voit le jour avec le renversement du Régime pro-allemand à Belgrade . En effet ce dernier avait signé le pacte tripartite et anti-komminterm avec l'Allemagne . Une révolution de palais qui provoque la fureur du chancelier Hitler apprenant la nouvelle de son ministre Ribbentrop . Hitler voyant arriver aux affaires un gouvernement pro-allié à deux mois de Barbarossa (invasion de l'URSS ) sur son flanc sud ordonne une invasion immédiate et la destruction de l'Etat yougoslave . Une blitzkrieg commence le 6 Avril 1941 et se termine le 12 ... Voulant briser un ennemi de son allié italien ( mais surtout chasser le résidu des forces britanniques et ANZAC du continent , 3 divisions à peine ) il porte son effort sur la Grèce . Une nouvelle guerre éclaire bouscule l'armée grecque et le CE anglais sur place . Malgré un terrain trés accidenté et une abnégation remarquable des grecs et troupes alliées , la machine de guerre allemande ,invaincue depuis septembre 1939 pulvérise les unités alliées... Fin avril 1941 , les grecs capitulent , le drapeau du Reich flotte sur l'acropole ... L'opération pour l'OKW est un modèle de victoire stratégique devant selon eux se renouveler à l'Est .

Wolfgang C

Messages : 7
Date d'inscription : 06/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La bataille de Komanos

Message par steiner61 le Dim 7 Déc - 15:20

Komanos est un petit village du nord de la Gréce, blottit entre des collines, entouré d'oliviers et de chênes. Dans un pays comme la Grèce, chargé d'histoire, celle ci ne c'était jamais arrêté à Komanos. Mais ce 13 Avril 1941 allait marquer à jamais la mémoire de ses habitants.



Quelques jours plutôt, les forces Allemandes ont pénétrées en Grèce, et malgré une défense acharnée de deux jours, l'armée Grecque est en déroute. Les forces du Commonwealth chargées de la soutenir se replient tant bien que mal, en faisant faces aux troupes Allemandes.



Ce 13 Avril, le capitaine Jennings de l'ANZAC (Austrlian New Zeland Army Corps), vient d'arriver à Komanos, avec une partie des hommes de sa 1ère compagnie, exténués par trois jours d'accrochages et de retraites.
Il vient de recevoir de nouveaux ordres, tenir Komanos, jusqu'au passage d'un convoi qui se repli depuis le nord.
Il n'a avec lui que sa première section, avec qui il couvre le repli du reste du bataillon. Après avoir reconnu les environs, il jette rapidement un premier dispositif, sachant que sa 2ème section doit venir le rejoindre dans une quinzaine de minutes. Il déploie un groupe dans une oliveraie, à gauche du village, un groupe à droite, dans un bois de chênes, les deux groupes restant sont dans le village, avec le chef de section et lui même.


Motocyclistes Allemands

A quelques kilomètres, au Nord-ouest de Komanos, un détachement de la 9 Pz Division et chargé  d'atteindre le col de Kozani. En tête du dispositif, une section de motocyclistes appuyé par deux Sdkfz 222 commandé par le Lt Muller. Sur sa route, le village de Komanos, qu'il doit prendre et tenir jusqu'a l'arrivé des renforts.


Automitrailleuse Sdkfz 222.

Le détachement arrive en vue du village, alors que les premiers rayons de soleil se lève. Après avoir observé l'agglomération et ses environs, Muller donne ses ordres, les deux automitrailleuses se mettent en appui face au village, sur la hauteur, à gauche de la route, tandis que les motocyclistes passent le mouvement de terrain, et arrive sur le bois de chênes, au nord du village.

Depuis le village, le Capitaine Jennings observe dans ses jumelles, au nord Ouest, deux blindés de reconnaissance ennemis viennent d’apparaître sur la hauteur, tandis qu'une vingtaine de side cars abordent le bois de chêne par le nord. Il n'y a placé qu'un seul groupe, qui va devoir faire face à un effectif quatre fois supérieur.
Il ordonne au groupe de réserve de venir renforcer la position au nord du village.

Au nord du bois de chêne, la section motocycliste après avoir débarqué, a commencé sa progression à travers la végétation, en direction du sud. En vue de la lisière, les landsers aperçoivent un groupe venant du village, se dirigeant vers eux. Rapidement, le groupe est identifié, ce sont des Jerry, immédiatement la section ouvre le feu, l'ennemi à découvert se plaque au sol, puis décroche précipitamment vers les maisons. Soudain, un tir nourris se déclenche de la droite. Des Jerry déjà en position en lisière du bois ouvrent le feu. Passé le premier moment de surprise, les motocyclistes se déploient face à la nouvelle menace. Après un échange de feu nourris, l'assaut est donné, l'ennemi submergé se rend. En mois de 15 mn, le bois est au mains des Allemands.


Pris sous le feu, à découvert, les fantassins se replient vers le village.

Les minutes passent, à l'ouest, une section de PZ II soutenu par une section de panzergrenadiers en semi-chenillé arrive par la route. Ne sachant pas quel est l'effectif adverse, dans le village, le chef du détachement Allemand laisse la section de PZ II, au carrefour, tandis qu'il envoie les panzergrenadiers contourner le village par le sud.
Les PZ II à peine en position, voila que trois blindés apparaissent par la route venant du nord. Rapidement, ils sont identifiés, ce sont des Mark VI Britanniques, les Allemands ouvrent le feu les premiers, les Anglais ripostent, un premier blindé Anglais est immobilisé, puis un Allemand. Malgré la violence du combat, les équipages restent dans leurs engins, continuant à tirer. Les tirs ont lieu à moins de 200m, chaque camps cherchant à manœuvrer l'autre.


Les Mark VI tentent de manœuvrer.

Soudain, un Mark VI, prend feu, l'équipage évacue. Le troisième engin cherche à se replier, mais il est immobilisé à son tour, l'équipage évacue.
Dans le village, le Capitaine Jennings cherche une solution, l'étau Allemand se resserre sur le village et il n'a plus que deux groupes en état de combattre. Il y a quelques minutes, il a entendu des tirs de blindés venu du nord, il a cru un instant à l'arrivé du convoi, mais depuis les tirs se sont tus.

Le Lieutenant Walkers apparaît, il lui apprend que la 2ème section vient d'arriver, elle se trouve à l'entrée Est du village, mais n'est il pas trop tard. L'infanterie Allemande progresse maison par maison, appuyé par les blindés, ses hommes tentant de freiner leurs progressions, mais les munitions commencent à manquer.
Au milieu des bruits de la bataille, il croit entendre un bruit de moteur, venant du Sud ? Il distingue une forme, puis une deuxième et une troisième. Il a du mal à distinguer la silhouette des arrivants. Si ce sont les Allemands, la situation est perdu, sa position a été contourné, soudain, un claquement sec, puis un deuxième, une explosion sur la place du village, un PZ II vient de prendre feu, l'équipage évacue sans demander son reste. Jennings regarde les nouveaux arrivant, ce sont des Tanks "Cruiser" A13, ils avancent à présent vers l'entrée  Sud du village, engageant les blindés adverses.
Jennings descend dans la rue, pour tenter de rejoindre les blindés, et avoir des nouvelles du convoi, mais il est soudain touché et s'effondre. Pour lui, la bataille de Komanos s'arrête là. Gravement blessé, il est évacué vers le sud, puis la crête et enfin Alexandrie.


Les A13 progressent vers l'entrée sud du village.

La suite de la bataille de Komanos, il va l'apprendre plusieurs mois après, par la bouche de son adjudant de compagnie,  le sergent major Higgins.
Avec l'arrivé des renforts, le village sera repris, mais le convoi attendu ne viendra jamais, la Lutwaffe s'en était chargé.
Finalement, après maints péripéties, sa compagnie atteindra un port du sud de la Grèce et sera évacuer vers la Crête.


Dernière édition par steiner61 le Lun 8 Déc - 17:40, édité 2 fois
avatar
steiner61
Admin

Messages : 330
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Marne

Voir le profil de l'utilisateur http://bandesdechampagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Marita 1941

Message par Wolfgang C le Dim 7 Déc - 21:23

Excellente description du scenario mon cher Steiner ! Souvenirs de sang et de fureur ... Un apre combat assurement ! Bravo aux tommies et landsers .

Wolfgang C

Messages : 7
Date d'inscription : 06/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Marita 1941

Message par Scholten le Jeu 11 Déc - 18:18

Oui, les combats ont dû très dur. Sacrée timing en tout cas.
avatar
Scholten

Messages : 134
Date d'inscription : 03/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Marita 1941

Message par kaland le Sam 13 Déc - 20:03

Ce fut une très bonne partie et instructive aussi .
avatar
kaland

Messages : 1
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 26
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Marita 1941

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum