Manuel pour les équipages de Panzers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Manuel pour les équipages de Panzers

Message par steiner61 le Mar 25 Fév - 16:20

Ceci est une traduction d’un manuel d’instruction des troupes blindées Allemandes. Il contient 30 leçons de bases qui portent sur le combat blindé au niveau de l’ escadron et de la compagnie. Ces leçons sont issues de l’expérience de la Wechmacht sur le front de l’Est, elles sont écrites par un commandant d’unité allemand.


PRÉFACE DE L’AUTEUR

Grâce à leur puissance de feu, leur mobilité et leur blindage, les régiments blindés sont la
principale force de combat de la Division.Leurs atouts sont la surprise, la concentration, l’attaque
vigoureuse, un commandement agressif et des manœuvres audacieuses.




PRÉAMBULE

Les combats en Russie nous ont prouvé, lors de nos actions contre les communistes, une fois de plus que ce n’est pas tant le nombre et le type de nos chars qui importaient mais le moral et l’habileté de nos soldats.
Ces facteurs une fois réunis nous ont toujours donné la victoire même en Russie. Mais cet esprit combatif peut compter aussi peu que la puissance de feu, le blindage ou le nombre de chars, s’il n’est pas dirigé et employé par des officiers pleinement compétents.
L’excellence du commandement tactique est un pré requis lorsqu’on désire préserver ses troupes. L’objectif de ce texte est de recueillir, au sein de notre régiment l’expérience des commandants vétérans des combats de première ligne et de la transmettre sous forme simple et compréhensible à nos jeunes officiers.


1. Avant toute offensive familiarisez vous avec le
terrain. Utilisez les renseignements fournis par les
autres unités ou par la carte. Partagez ces
connaissances avec vos officiers subordonnés. Une
information exacte et une estimation juste feront la
différence entre la victoire et la défaite.

2. Aucune attaque n’est trop rapide, même sous la
pression la plus intense au point que vous n’ayez
pas le temps de mettre au courant vos subordonnés
de la situation tactique, de la mission ou de toute
autre information qui pourrait influencer le combat
à venir. Les pertes dues à la précipitation seront
votre responsabilité et menaceront le succès de la
mission.

3. Seule une reconnaissance attentive peut vous
protéger de la surprise. Protégez vos flancs et votre
centre. L’observation tous azimuts est le devoir de
tout commandant. RECHERCHEZ EN
PERMANENCE L’ENNEMI!

4. Toute votre habilité au combat doit être utilisée
pour juger en permanence la situation.C’est la seule
façon de prendre la bonne décision pendant les
secondes décisives et de donner des ordres simples
et clairs rapidement. Il est de votre devoir de
commander de cette façon.

5. Une discipline radio stricte est la condition d’un
commandement efficace, surtout si la radio est
votre seul moyen de communication. Ainsi dans la
compagnie de tête, les escadrons de queue ne doivent
utiliser la radio qu’en cas d’urgence, laissant la
fréquence libre au chef de l’escadron de tête.

6. Il faut avancer en force. Au moins deux chars
doivent ouvrir la route et les escadrons de queue
doivent être suffisamment proche pour soutenir
l’escadron de tête. Plus il y aura de canons qui
tirent dans la première minute, plus l’ennemi sera
battu rapidement et moins vous aurez de pertes.

7. Quand vous sortez de couverts faites le rapidement
et d’un bloc. Plus il y aura de cibles présentées à
l’ennemi, plus celui-ci aura de mal à diriger et
répartir ses tirs et plus vous aurez de canons à
utiliser contre lui.

8. Lors de l’attaque, roulez aussi vite que possible. A
vitesse lente vous ne tirerez et ne verrez pas
beaucoup mieux qu’à vitesse rapide, par contre
vous serez bien plus vulnérable. Pour un char il ne
devrait y avoir que deux régimes : la demi
puissance pour le tir et la pleine puissance pour le
reste du temps. C’est le principe de base du combat
blindé !

9. Quand vous rencontrez des armes antichars à
longue ou moyenne portée, vous devez d’abord
riposter puis manœuvrer. Tirez d’abord à l’arrêt
pour obtenir un maximum d’efficacité, puis utilisez
le gros de la compagnie pour manœuvrer en étant
soutenu par un escadron.

10. Quand vous êtes pris sous un feu antichars à courte
portée, s’arrêter est du suicide. Seule une attaque à
vitesse maximale et avec toutes les armes
disponibles aura une chance de réussir et de limiter
les pertes.

11. En combat contre des canons antichars vous ne
pouvez jamais, même sous un tir de couverture
soutenu, permettre à un escadron seul
d’attaquer, car les armes antichars ne sont jamais
employées seules. Rappelez vous en Russie : les
chars isolés sont des chars perdus !

12. Il faut toujours maintenir de grands intervalles entre
les véhicules. Ceci divise la puissance de feu
ennemie et rend les tirs plus compliqués. Les petits
intervalles sont à proscrire absolument,
particulièrement dans les situations critiques ou
vous aurez des pertes sévères.

13. Quand vous rencontrez un obstacle infranchissable
comme un champ de mine ou un fossé antichar,
vous devez immédiatement donnez l’ordre de repli
vers le couvert le plus proche.Restez immobile à
découvert en essayant de continuer l’attaque n’a pas
de sens dans ce cas et vous causera des pertes.
Votre redéploiement en vue d’une autre approche
sera bien plus protégé si vous l’effectuez à l’abri de
couverts.

14. Lorsque votre cheminement vous fait passer devant
des positions potentiellement occupées par
l’ennemi, comme par exemple une lisière, vous
devriez y passer soit au plus proche afin d’être à
une distance inférieure à leur portée minimale ou
alors assez loin pour être au-delà de leur portée
efficace.

15. Les blindés ennemis ne devraient pas être attaqués
frontalement car alors ils vous voient et connaîtront
votre force avant que vous les ayez détruits.
Le plus souvent il vaut mieux les éviter afin de vous mettre
en position favorable sur leurs arrières ou leurs
flanc. Une troupe blindée ennemie qui a été
repoussée doit être activement poursuivie.

16. Un point de résistance comme un village ou une
position d’artillerie devrait être attaqué, quand c’est
possible, de plusieurs directions à la fois afin de
disperser les feux défensifs ennemis et de le faire
douter sur la direction de l’effort principal. Ainsi
votre percée sera facilité et moins coûteuse.

17. Il faut toujours préparer des positions enterrées et
camouflées contre les attaques d’artillerie et
aériennes. Vos regrets à posteriori n’excuseront pas
vos pertes.

18. Les munitions ne doivent pas toujours être
économisées. Au moment décisif si vous voulez
préserver vos effectifs vous pouvez exceptionnellement
en utiliser de grandes quantités (pendant une attaque en
urgence par exemple).


19. Ne scindez jamais votre puissance de feu. N’utilisez
pas vos éléments sans qu’ils puissent se soutenir
mutuellement. Quand vous attaquez deux objectifs,
vous devriez attaquer avec toutes vos forces,
d’abord le premier puis le second.Ainsi vous
atteindrez probablement vos deux objectifs et vous
aurez moins de pertes.

20. Le soutien de l’artillerie ou celui des bombardiers
en piqué doit être utilisé immédiatement, quand
vous même êtes entrain d’attaquer vos objectifs.
Après il sera trop tard. Vous devez savoir que ces
types de soutien ont un effet suppressif et non
destructif.Il vaut mieux courir le risque de prendre
un obus ami que de charger sur une défense
antichar encore fonctionnelle.

21. Les autres troupes qui vous sont adjointes ne
doivent pas être utilisées dans des missions pour
lesquelles elles ne sont pas faites.Par exemple
n’utilisez pas des chasseurs de chars comme des
canons d’assaut, ou de l’infanterie mécanisée
comme des chars ou encore les sapeurs de combat
comme de l’infanterie.

22. Les unités légèrement ou non blindées qui vous
sont rattachées doivent être protégées pour éviter
les pertes inutiles avant que ce soit leur tour
d’intervenir.

23. Les unités rattachées à votre commandement ne
sont pas vos serviteurs, mais vos invités. Vous êtes
responsable de leur ravitaillement et devez répondre
à leurs besoins. Ne laissez pas à leur unique charge
les tours de garde ! Ainsi ils combattront mieux et
plus loyalement lorsque vous aurez besoin d’eux, ce
qui sera souvent le cas.

24. Dans les opérations combinées avec l’infanterie ou
l’infanterie mécanisée vous devez vous assurer que
les deux composantes restent au contact l’une de
l’autre. C’est la seule façon qu’elles ont de
s’entraider. Laquelle des deux mène la manœuvre
est secondaire, mais ce qu’il faut comprendre c’est
que l’adversaire fera tout pour les séparer, il faut
l’éviter à tout prix. Votre mot d’ordre sera
« Protégez l’infanterie ! » et celui de l’infanterie
« Protégez les chars ! ».

25. Vous et vos soldats devez rester concentrés sur
votre objectif, par exemple « Le pont », vous ne
devez pas vous en détourner même pour un ennemi
sur vos flancs. Sauf si celui-ci est une menace
directe pour l’accomplissement de votre mission.
En ce cas vous devez l’engager et le détruire.

26. Après une victoire, par exemple la capture d’un
village, garder vos casques sur la tête. Ce qui veut
dire qu’il faut se préparer à recevoir la contre
attaque qui ne tardera probablement pas à arriver et
d’une direction souvent inattendue. Vous récolterez
les fruits de la victoire plus tard.

27. Lors d’une mission défensive ou de sécurisation
placez vos chars de manière à ce qu’ils puissent
utiliser non seulement leur puissance de feu, mais
aussi leur puissance de choc au combat.Aussi ne
laissez que quelques chars en position de tir
statique, le reste doit être mis à couvert et utilisé
comme réserve mobile. Les chars se défendent en
attaquant !

28. Contre une résistance ennemie trop forte, il n’y a
pas de raison de continuer à attaquer. Chaque
attaque qui échoue n’est que pertes
supplémentaires. Votre but est de retenir l’ennemi
avec un minimum de force afin d’utiliser le gros de
vos troupes sur un autre point plus fragile du
dispositif adverse pour effectuer une percée et
détruire l’ennemi par surprise sur ses flancs ou son
arrière.

29. N’oubliez jamais que vos soldats appartiennent à
l’Allemagne et non à vous. La recherche de gloire
personnelle et la témérité irraisonnée ne mènent
qu’exceptionnellement au succès,mais se payent
toujours avec du sang. Dans les combats contre les
russes vous devez tempérer votre courage par votre
jugement, votre ruse, vos instincts et votre habilité
tactique. Alors seulement aurez vous ce qu’il faut
pour atteindre la victoire au combat et alors
seulement vos soldats vous regarderons avec
loyauté et respect. Ils se tiendront à vos côtés
constamment prêts à se battre.

30. Les divisions blindées modernes tiennent à présent
le rôle de l’ancienne cavalerie comme arme de
décision sur le champ de bataille. Les officiers de
chars se doivent de maintenir les traditions de la
cavalerie et avoir son agressivité. Ainsi prenez
comme principe de base au combat les mots du
Maréchal Blücher « En avant et au travers ! » (mais
avec intelligence !).


avatar
steiner61
Admin

Messages : 308
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Marne

Voir le profil de l'utilisateur http://bandesdechampagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum