Le bataillon d'infanterie Allemand 1939 1942

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bataillon d'infanterie Allemand 1939 1942

Message par steiner61 le Dim 4 Sep - 9:52

Le bataillon d’infanterie Allemand (1939 à 1942):

L’organisation de base du Bataillon d’infanterie reste inchangée durant les premières années de la guerre. Il est constitué d'un PC de bataillon (Stab eines Jnfanteriebataillons), d’une compagnie de mitrailleuses (Maschinengewehrkompanie ) et de trois compagnies d’infanterie (Schutzenkompanie).

Ainsi que le montre les organigrammes qui suivent, les bataillons d'infanterie avaient, au début de la guerre, un appui feu assez réduits. Avec l’évolution du conflit, ces appuis vont êtres renforcés. Par exemple, en 1939, beaucoup de bataillons d’infanterie n’ont aucuns mortiers et seulement douze mitrailleuses, toutes concentrées dans la compagnie de mitrailleuses.
En 1941, cette pratique est plus rare, bien que certains bataillons n’aient toujours pas de section de mortiers de 81 mm. L’organisation ci-dessous peut être considérée comme l'organisation standard des unités de premières vagues.

Le bataillon d’infanterie de 1939 à 1940

PC de bataillon (5 Officiers, 15 hommes)
 Section de transmission (19 hommes).

1 Compagnie de mitrailleuses (4 Officiers, 173 hommes) :
• PC de compagnie (1 Officier, 20 hommes)
• Une section de mortiers comprenant 1 Officier, 67 hommes, 6 mortiers de 81 mm.
• Deux sections de mitrailleuses, ayant chacune 1 Officier, 36 hommes, 4 mitrailleuses.

3 compagnies d’infanterie (4 Officiers, 186 hommes), chacune comprenant ;
• PC de compagnie (1 Officier, 11 hommes).
• 1 groupe de mitrailleuses (16 hommes) et deux mitrailleuses.
• 3 sections d’infanterie  comprenant chacune :

- 1 PC de section (1 Officier, 3 hommes),
- 1 mortier léger de 50 mm (3 hommes),
- 3 groupes de combat comprenant chacun 13 hommes.

L'effectif total du bataillon est de 820 hommes, dont 23 officiers et 797 sous officiers et hommes du rang.

Sources:
Tirés des tableaux d’organisation des unités (Kriegsstärkenachweisungen KStN)  -
(PC de bataillon) - Stab eines Jnfanteriebataillons (Reich), Nr 111(R), datum 01.10.37
(Compagnie d’infanterie) - Schutzenkompanie b (Reich), Nr 131b (R), datum 02.11.37
(Compagnie de mitrailleuses) - Maschinengewehrkompanie b, Nr 151b, datum 01.10.37
(Compagnie d’infanterie) - Schutzenkompanie c, Nr 131c, datum 01.02.41
(Compagnie de mitrailleuses) - Maschinengewehrkompanie c, Nr 151c, datum 01.02.41
avatar
steiner61
Admin

Messages : 322
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Marne

Voir le profil de l'utilisateur http://bandesdechampagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bataillon d'infanterie Allemand 1939 1942

Message par steiner61 le Dim 4 Sep - 10:07

Le bataillon d’infanterie de 1941 à 1942

PC de bataillon : 5 Officiers, 27 hommes.
Section de transmission: 22 hommes.

Une compagnie de mitrailleuses : (5 Officiers, 197 hommes)
PC de compagnie : 1 Officier, 14 hommes.
Une section de mortiers : 1 Officier, 61 hommes, 6 mortiers de 81 mm.
Trois sections de mitrailleuses, comprenant chacune 1 Officier, 35 hommes, 4 mitrailleuses.

Trois compagnies d’infanterie : (4 Officiers, 187 hommes), chacune comprenant ;
PC de compagnie : 1 Officier, 12 hommes.
1 section anti-char: 7 hommes, 3 fusils antichars Panzerbuchse 38/39.
3 sections d’infanterie, comprenant chacune :
 1 PC de section : 1 Officier, 5 hommes.
 1 mortier léger de 50 mm : 3 hommes.
 4 groupes de combat, comprenant chacun 10 hommes.

Effectif total du bataillon, 861 hommes (22 officiers et 839 sous officiers et hommes du rang.

* Le PC de bataillon a été modifié en 1942, mais aucune copie de cette table ne semble avoir survécu, de sorte que les chiffres ci-dessus sont pris à partir d'autres sources.

Notes :
Spécificité intéressante dans l'infanterie Allemande, la section de Pionniers d'assaut. En pratique, chaque bataillon sélectionne un certain nombre d'hommes à l'intérieur des différentes unités, afin d'être formés dans ce rôle. Lorsque la situation l'exige, ils sont détachés de leurs unités d'appartenance et regroupés en cas de besoin.
Enfin, les bataillons d'infanterie n’ont été jamais autorisés à avoir leurs propres canons antichars, ces armes restent sous contrôle du PC régimentaire.
avatar
steiner61
Admin

Messages : 322
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Marne

Voir le profil de l'utilisateur http://bandesdechampagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bataillon d'infanterie Allemand 1939 1942

Message par Mr_bé le Dim 4 Sep - 19:45

Top merci pour cette organisation

Mr_bé

Messages : 31
Date d'inscription : 21/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bataillon d'infanterie Allemand 1939 1942

Message par steiner61 le Dim 11 Sep - 12:44

Les composantes du bataillon d'infanterie 1941-1943:

PC de bataillon: il comprend le commandant de bataillon, l’adjudant, les ordonnances et officiers médecins ainsi qu’une petite équipe d’agents de liaisons et de secrétaires.

La section de transmission: Elle est chargé de maintenir les liaisons radios et filaires entre le PC bataillon et les autres unités ainsi qu’avec l’échelon supérieur.

La section de mortiers: En 1939, les sections de mortiers des armées britanniques, françaises ou polonaises avait seulement deux pièces. Au début de la guerre, la section de mortiers allemande avait (en théorie), six pièces de 81 mm, donnant au Bataillon une puissance de feu bien plus importante que ses adversaires. Cette unité, comme beaucoup dans l'armée allemande, était tributaire de chevaux et de chariots pour le transport de ses armes et de munitions.


Mortier de 81mm et ses servants. La pièce pouvait tirer des obus explosifs,
fumigènes et éclairants, à une distance maximum de 2 600m.



La section de mitrailleuse : l'armée allemande a bien retenue les leçons enseignées par la mitrailleuse sur les champs de bataille de la Grande Guerre. Mais ils ne s’appuient pas sur les mêmes armes pour ce nouveau conflit, comme c’est le cas des alliés. Le MG34 est un concept unique, mitrailleuse polyvalente, l'arme peut être utilisée comme mitrailleuse lourde, en l’utilisant sur un affût lourd, alimenté par des bandes souples de munitions, ou bien employé comme mitrailleuse légère, en utilisant un bipied, avec une courte bande contenue dans un tambour. L’efficacité de cette arme et, par la suite de la MG 42, vont donner un avantage énorme sur les troupes alliées. Chaque section de mitrailleuses utilise quatre MG34, utilisés en tir soutenu sur affûts lourds.
En Septembre 1939, les délais de fabrication de la MG34,  ne permettent pas à l’industrie de répondre à la demande, certaines unités sont encore équipées de mitrailleuses MG08/15, datant de la 1ère guerre mondiale, qui malgré son âge, restait une arme parfaitement efficace. Elle fut utilisée, dans certains cas, jusqu'à la fin de la guerre.

Mitrailleuse MG34, sur affût lourd. Dans cette configuration, l'arme pouvait tirer à une
distance d'environ 1200m, avec une cadence de tir de 800 à 900 cps/mn.


La compagnie de fusiliers : Lors de la campagne de Pologne, la section d’infanterie comprend trois groupes de combat, chacun à treize hommes. Le groupe comprend un chef de groupe et un adjoint, tous deux sous-officiers, et de sept hommes armés du fusil Mauser 98K. Le groupe est complété par une mitrailleuse légère servit par quatre hommes, armés de trois pistolets et un fusil. Le PC de section comprend un officier et trois agents de liaisons armés de fusils. L’équipe mortier comprend un sous-officier et deux hommes, tous armés de fusils et d’un mortier de léger de 50mm.

Mortier de 50 mm, avec ses servants. L'arme d'un poids de 14 kg, pouvait tirer
des obus explosifs à une distance maximum de 520 m.


Après la campagne de Pologne, la compagnie d’infanterie subit des changements importants. Le groupe de combat initialement de 13 hommes étant difficile à diriger au combat. Son effectif passe donc de 13 à 10 hommes. Le chef de groupe qui était normalement armé d’un fusil, reçoit un MP40. Cette réduction de l’effectif du groupe permet la création d’un 4ème groupe de combat. Cette réorganisation a été adoptée après la campagne de Pologne, on peut l’observer dans les organigrammes des unités. Mais il soulève une question, les unités en opération à l’ouest, en 1940, avaient elles adoptées la nouvelle organisation ou avaient elles conservées l’ancienne ?

Au niveau de la section, le groupe de commandement est composé d’un chef de section et d’un adjoint, de trois agents de liaison armés d’un fusil. Le chef de section n’est plus forcément un officier, on peut trouver un sous officier supérieur à cette fonction.
Le groupe de commandement reçoit un chariot hippomobile chargé de transporter le matériel de la section.
Concernant  le mortier de 50 mm, il était sensé combler l’intervalle entre la grenade à main et le mortier de 81 mm. Mais l’arme était trop lourde est sa puissance trop réduite, il est progressivement abandonné, après les premiers combats sur le front de l’Est.

A partir de 1942, chaque groupe de combat reçoit un tireur au fusil lance grenade (FLG). L’arme, un fusil Mauser 98K, équipé d’un manchon lance grenade, peut tirer des grenades anti-personnelles et fumigènes, en tir courbe, jusqu'à une distance de 300 m, et une grenade anti-char en tir tendu, jusqu'à 80 m.

Un tireur FLG prépare une grenade. En tir courbe, l'arme pouvait lancer une
grenade à 300 m.


En 1939, Chaque compagnie d’infanterie dispose d’un groupe de deux mitrailleuses montée sur affût lourd.
La compagnie de mitrailleuses du bataillon peut aussi renforcer les compagnies d’infanterie en leur détachant une section de mitrailleuses.
En 1941, Les groupes de mitrailleuses sont retirés des compagnies d’infanterie est regroupés en une troisième section, au sein de la compagnie de mitrailleuses, qui voit sa dotation passer de huit à douze mitrailleuses.

En remplacement du groupe de mitrailleuses, la compagnie d’infanterie reçoit une section de fusils anti-char. Elle comprend un sous officier et trois équipes de deux hommes (un tireur et un chargeur) servant chacune un Panzerbüchse 38/39.
Quand il arrive en dotation dans les unités, ce fusil anti-char est déjà dépassé. Il n'est réellement efficace, que contre des blindés légers.
De nombreuse unités ne recevront de fusils anti-char, qu’au déclenchement de l’opération « Barbarossa », et comble de malchance, l’arme sera totalement surclassée  par des chars Soviétiques comme le T34.
Le fusil anti-char restera en dotation jusqu’en 1943, car il sera la seule arme anti-char dont disposera le fantassin, en l’absence de canon antichars.

Servant de fusil anti-char Panzerbüchse 39 , en position de tir. L'arme pouvait tirer
jusqu’à 300 m et pouvait percer 25 mm de blindage.


Conclusion :
Bien que l'organisation ci-dessus, soit officielle depuis Février 1941 et le restera jusqu'à la fin de 1943, les réalités de la guerre, en particulier sur le front de l'Est, provoqueront de nombreux changements. Les réalités du champ de bataille vont obliger les unités à s’adapter aux circonstances.  Ainsi, les armes telles que le mortier de 50mm et le fusil anti-char vont rapidement s’avéré être plus une charge inutile qu’un appui-feu efficace, et seront souvent mis de coté ou abandonné.
De même, le manque de personnel pour compenser les pertes subies, vont pousser les chefs de section, à réduire le nombre de leurs groupe de combat, ainsi ceux-ci passeront de quatre à trois groupes.
Alors que la réalité était bien connue des chefs sur le terrain, il faudra attendre fin 1943, pour que l'armée allemande présente une nouvelle organisation du Bataillon d'infanterie qui tiendra compte de ces évolutions.
avatar
steiner61
Admin

Messages : 322
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Marne

Voir le profil de l'utilisateur http://bandesdechampagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le bataillon d'infanterie 1944

Message par steiner61 le Dim 25 Sep - 12:19

Le bataillon de grenadiers, 1943 à 1944

Le terme de Grenadier remonte à plusieurs siècles dans l'histoire militaire, et a longtemps été associée à de l'infanterie d'élite. Au cours de l’année 1942, en reconnaissance aux efforts de l'infanterie dans les campagnes des années précédentes, tous les fantassins ont été ré-intitulé Grenadiers. Ce changement n'a eu aucun effet réel sur la situation immédiate pour le soldat moyen allemand, et n’a été rien de plus qu'une tentative pour améliorer son moral.
Un autre changement plus important a lieu, fin 1943, c’est l’organisation « neu art » ou nouveau type, du bataillon de grenadier.

Le bataillon de grenadiers, 1943

PC de bataillon
Un état major (4 Officiers, 13 hommes),
Section transmission  (25 hommes).

Compagnie de mitrailleuses : (3 Officiers, 205 hommes)
PC de compagnie (1 Officier, 19 hommes),
3 sections de mitrailleuses, chacune avec 1 officier ou s/off, 36 hommes, 4 mitrailleuses,
1 section de mortiers lourds: 1 Officier, 47 hommes, 4 mortiers de 120 mm.

3 compagnies d’infanterie : (2 Officiers, 143 hommes), chacune comprenant :
PC de compagnie (1 Officier, 11 hommes),
1 groupe de mortiers : 21 hommes, 2 mortiers de 81 mm,
3 sections d’infanterie, chacune comprenant :
PC de section (1 Officier ou sous officier, 5 hommes),
3 groupes de combat, chacun comprenant 9 hommes.

Effectif total de 720 hommes dont 13 Officiers et 707 sous officiers et hommes du rang.

Le Bataillon de grenadiers, vers le milieu-1944 :

PC de bataillon :
Un état major (4 officiers, 13 hommes),
Section de transmission (25 hommes),

Compagnie d’armes lourdes : (3 officiers, 202 hommes)
Un PC de compagnie (1 officier, 19 hommes),
Une section de mitrailleuses (1 officier, 54 hommes, 6 MMG),
Une section de mortiers de 81mm (66 hommes, 6 mortiers)
Et ou
Une section de mortiers de 120 mm (1 officier, 46 hommes, 4 mortiers).

3 compagnies d’infanterie (2 officiers, 140 hommes), chacune comprenant :
Un PC de compagnie (1 officier, 11 hommes),
Un groupe de mitrailleuses (18 hommes),
3 sections d’infanterie, chacune composées de :
PC de section (1 officier ou sous-officier, 5 hommes)
3 groupes de combat, chacun composé de 9 hommes,

Effectif total de 708 hommes dont13 officiers et 695 sous officiers et hommes du rang.

Note :
La structure globale du Bataillon a légèrement changé. Au sein de la compagnie d’armes lourdes, une section de mortiers de 120 mm constitue normalement l’appui feu du bataillon, mais par manque de moyens, certains régiments ont conservés leurs mortiers de 81mm.
Les sections de mortiers de 81mm et de mitrailleuses lourdes ont été scindées en groupes de deux pièces et affectés aux compagnies d’infanterie, fournissant ainsi un appui feu direct.
Globalement, les compagnies d’infanterie sont plus autonomes en matière d’appui feu.

La section de mitrailleuses : L’organisation précédente reste en vigueur jusqu'à la mi-1944. Ensuite, la moitié des mitrailleuses sont affectés aux compagnies d’infanterie, à raison de deux pièces par compagnie. Les six mitrailleuses restantes sont regroupées dans une section est constituent trois groupes de deux pièces.
L'armement de la section évolue également, avec l’arrivée en quantité importante, de la mitrailleuse modèle 42 (MG42), celle-ci vient compléter la MG34 depuis le milieu de l’année 42. La MG42 a une cadence de tir de 1200 cps/mn qui en fait une arme particulièrement meurtrière. L’arme est aussi utilisée comme mitrailleuse légère dans les groupes de combat. Plus facile à produire que la MG34, elle ne remplacera jamais totalement la MG34 qui est restera en service tout au long de la guerre.


MG42 sur affût lourd. L'arme peut tirer à un peu plus de 1000 m, avec une
cadence de tir de 1200 cps/mn.


La section de mortiers moyens : Avec l’évolution de la guerre, le mortier de 81mm prend une place de plus en plus importante dans les unités d'infanterie Allemande.
Dans un premier temps, on pense que le nouveau mortier de 120mm supplantera la section de mortiers de 81mm, cette dernière devant étre dissoute pour être redéployée, à raison de deux pièces par compagnie. Avec ses 2400m de portée, ce groupe de mortiers permettrait à la compagnie d’infanterie d’avoir une bonne allonge de feu.
Mais, en raison de la pénurie de tubes de 120mm, de nombreuses unités conservent leur section de mortiers moyens, et perçoivent des mortiers de 81mm supplémentaires pour les affecter aux compagnies d’infanterie. De plus, très souvent, une deuxième section de mortiers est créée, à moins que les mortiers de 120 mm soient perçus. En conséquence, un bataillon d’infanterie pouvait posséder jusqu'à douze mortiers de 81mm, ou Six mortiers de 81mm et quatre de 120 mm, ce qui permettait au bataillon de délivrer un volume de feu relativement conséquent, pour une unité de cette taille.

La section de mortiers lourds : Dés les premiers jours de combat à l’est, les troupes Allemandes découvrent une nouvelle menace, le mortier de 120 mm. Impressionnés par ses caractéristiques, ils copient l'arme et l’intègrent au sein des unités d’infanterie Allemandes.
Si le mortier de 120 mm était une pièce d'artillerie légère, il exigeait des moyens de transport importants pour se déplacer. Une section de mortiers lourds possédait quatre pièces pouvant tirer à près de 6000 mètres. Cependant, ça production ne permettra jamais de répondre à la demande, et souvent la pièce sera remplacé par le mortier de 81mm.


Le mortier de 120 mm pèse 280 kg, il peut envoyer un obus de 15 kg, à une
distance maximum de 6000 m. A partir de 1943, il est théoriquement en dotation, au sein
des régiments d'infanterie, à raison de 4 pièces par bataillon.


La compagnie d’infanterie : La nouvelle compagnie est plus compacte mais sa puissance de feu augmente notablement. Le groupe de combat est réduit à neuf hommes, le pourvoyeur de la mitrailleuse légère est supprimé remplacé par un grenadier du groupe, armé d’un fusil. Un deuxième pistolet mitrailleur équipe l’adjoint au chef de groupe.


Fantassins Allemands, sur le front de l'est, à l'automne 1943.

Le PC de section est composé d’un chef de section, de deux agents de liaison. Le chef de section peut être un officier ou un sous officier supérieur, il est armé d’un MP40 et d’un pistolet. La section peut théoriquement recevoir, en sur dotation, deux mitrailleuses légères pouvant être déployées la ou la situation l’exige. Mais rapidement cette dotation sera réduite à une seule mitrailleuse.
Au niveau des transmissions, le PC de compagnie communique avec ses PC de section, par le biais des agents de liaison. En cas de situation statique, le téléphone de campagne est utilisé. Le PC de compagnie communique avec l’échelon supérieur (Bataillon-régiment), avec une radio.
Avec la disparition du mortier de 50mm et le fusil anti-char, un appui-feu va être fournit par deux mortiers de 81mm, qui sont ensuite retirés et remplacés par deux mitrailleuses lourdes. Dans les deux cas, les armes concernées ont simplement été redéployés à partir de la compagnie d’armes lourdes.


Le Panzerfaust 30 peut percer 200mm de blindage à 30 mètres de distance. Les versions ultérieures
pourront atteindre 150 m.de portée


La capacité anti-char est également augmentée de façon importante. A partir de Septembre 1943, les fantassins allemands reçoivent le Faustpatrone, ou Panzerfaust. Cette arme anti-char jetable peut détruire la plupart des blindés Alliés. Les premières versions ont une portée d'un cinquantaine de mètres, mais l'arme est améliorée progressivement, permettant, pour les dernière versions d'atteindre un char à 150 m.  


Le panzerschreck sera construit en trois versions. La première (RpzB 43), arrive en Octobre 1943.
Elle peut atteindre un blindé à 180 m et percer un blindage de 100 mm.

Une autre arme anti-char fait son apparition, en Octobre 1943, le Panzerschreck. C'est arme, qui est une copie améliorée du Bazooka Américain, peut atteindre un blindée adverse à 200 m, et perce entre 100 et 160 mm de blindage, suivant les versions.
avatar
steiner61
Admin

Messages : 322
Date d'inscription : 10/09/2013
Localisation : Marne

Voir le profil de l'utilisateur http://bandesdechampagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bataillon d'infanterie Allemand 1939 1942

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum